Les Différentes phases du Neurofeedback

La phase de normalisation (14-18 séances)

C’est le départ du nouvel apprentissage. Au fil des séances, et à force d'entrainements, le cerveau trouvera son nouveau fonctionnement. Dès que le comportement attendu est présent, une deuxième évaluation EEGq est nécessaire afin d'en vérifier les progrès et ainsi préparer le deuxième protocole.


La phase de généralisation (12-15 séances)

Le processus de normalisation enclenché, il devra se "généraliser" grâce à différentes tâches de la vie quotidienne afin de renforcer les nouveaux apprentissages en cours d'acquisition. Par exemple, un enfant qui présente des difficultés de lecture exécutera des tâches de lecture lors de son entraînement. 


La phase de stabilisation (8-12 séances)

Cette dernière période d’entraînement permet de stabiliser la normalisation, tout en continuant la généralisation. Lorsque les améliorations du comportement ou du symptôme visé par l’entraînement sont atteintes, on peut cesser celui-ci. Une évaluation sera pratiquée, comme à la fin des deux phases précédentes, pour faire un état des progrès.


La phase de consolidation (6 mois à 1 an plus tard)

Le plus souvent, bien que les protocoles d’entraînement aient pris fin, le cerveau continue à développer de nouvelles connexions en lien avec les exercices effectués précédemment. C’est pourquoi j’offre cette quatrième évaluation EEGq, 6 mois plus tard. Elle permet une mesure encourageante des progrès effectués.


La phase de suivi (1 an plus tard)

Cette phase, offerte, permet de statuer, par un enregistrement EEGq, sur la durabilité des changements obtenus.


Le succès de l'entrainement repose sur les 3 points suivants :

  • Votre implication ; au cours des séances vous devrez être calme et détendu,

  • Votre assiduité : la rééducation par neurofeedback est un processus de longue haleine.

  • Mon rôle : véritable coach dans le processus de rééducation.

Pas a pas.jpg